Publié : 13 novembre 2015

blues sur seine juin 2015

 Voici avec un peu de retard l’article écrit et dicté par les CE1 A 2014-2015, après que nous ayons assisté au spectacle Blues sur Seine « La préhistoire du Jazz » par le groupe Orphéon Célesta, le 23 juin 2015. Je vous précise que certains spectacles Blues sur Seine jeune public sont gratuits et que ce même groupe sera de nouveau présent au festival cette année (la représentation est payante) renseignez-vous. Il y a des répétitions dans cet article car j’ai souhaité que chacun des anciens élèves retrouve ses idées retranscrites fidèlement.


Farah : J’ai vu un spectacle qui s’appelait Blues sur Seine. Il y avait quatre musiciens avec des instruments. Il y avait même un tuba. C’était un gros instrument tout blanc. Je parle de cet instrument parce que c’était mon instrument préféré. Mais il y avait d’autres instruments qui étaient bien aussi. Des instruments fabriqués avec des objets, comme une planche à gratter : la planche à laver (le musicien ne jouait pas avec les ongles mais avec des dés à coudre).
Jade  : Ils ont éteint la lumière et ils nous ont fait faire un jeu. Il fallait répéter puis se taire quand ils criaient. Ils ont fait du rap pour embêter le musicien qui jouait du saxophone.
Mawrick  : Les costumes étaient noirs. Ils ont joué du blues avec un tuba, une guitare et un saxophone. Ils ont joué du rock à la fin.
Inès : Il y avait des musiciens. J’ai aimé les musiques et les costumes étaient noirs.
Manon : les quatre musiciens étaient à l’école des musiciens. Un musicien a pris le cartable de l’autre. Ils ont joué la panthère rose et au clair de la lune. Ils nous ont appris une chanson, le refrain était : « A l’école ! »
Céréna  : Il y avait quatre musiciens, un des musiciens a parlé à Ilan. J’ai bien aimé le musicien qui jouait de la guitare. Un autre musicien jouait d’un gros instrument, le tuba.
Aiman : j’ai aimé ce qu’on a appris sur le Blues. Les messieurs étaient « rigolos ». Ils avaient un saxophone, une trompette, un tuba et des percussions. Je me rappelle une scène où ils jouaient des Noirs, capturés et enchaînés qui chantaient des chansons tristes.
Ils utilisaient une planche à laver. Il y avait un banjo, un clavier et une guitare. Ils ont expliqué qu’à partir de toutes les chansons on peut imaginer une chanson triste de blues.
Aïcha : J’ai aimé entendre jouer du tuba mais je n’ai pas aimé le moment où ils ont éteint la lumière.
Mohamed  : il y avait quatre musiciens, l’un jouait du banjo, un autre du tuba, un autre de la batterie, le dernier chantait. Le titre du spectacle était La préhistoire du Jazz. J’ai adoré le moment où ils ont éteint la lumière.
Lala  : j’ai aimé leurs costumes noirs et leurs instruments, le saxophone, la guitare et aussi les blagues. Ils nous ont fait rire et j’ai bien aimé toutes les musiques.
Célia : j’ai bien aimé le spectacle, reconnaître le morceau de la panthère rose et au clair de la lune. C’était « chouette ».
On a ri quand le musicien a pris les deux cartables.
Mirine  : ils sont quatre. Les costumes sont noirs et blancs. Ils font des blagues et chantent du rap à un moment. Mais ils montrent aussi les anciens esclaves enchainés et chantent comme eux.
Fatou : j’ai aimé le spectacle. Ils étaient quatre musiciens. Ils jouaient du blues. Quand ils jouaient du banjo, c’était bien !
Ramata : j’ai bien aimé le spectacle de Blues sur Seine car il y avait des guitares.
Alec  : ils allaient à l’école des musiciens et se faisaient des blagues.
Ilan  : ils ont joué le blues du rocker. On a entendu la panthère rose et au clair de la lune. J’ai fait une interview. Le monsieur qui jouait du tuba m’a dit que son instrument s’appelait en réalité le sousaphone inventé par monsieur Sousa. Avec un sousaphone on peut faire des sons graves car il a un long tuyau.
Samuel : on a tous bien aimé le spectacle de Blues sur Seine. On a entendu la panthère rose, au clair de la lune, de la musique rock et du rap.
Ines C  : un musicien jouait du banjo, un autre faisait des percussions. Pour cela, le percussionniste tapait sur son tabouret.
Halima  : le nom du spectacle était la préhistoire du jazz. Il y avait quatre musiciens, ils étaient tous en noir. Ils nous ont joué une chanson de blues avec une guitare et une flûte. Quand le monsieur soufflait dedans, il était tout rouge. Il y avait aussi deux messieurs qui avaient un cartable. Ils allaient à l’école de musique. Ils ont éteint la lumière puis l’ont rallumée. Ils nous ont chanté des chansons. Ils ont mis des lunettes noires. Leur musique était le blues comme dans l’histoire de Willy qui n’avait pas de famille au temps des esclaves (écoutée en classe).


Mardi, nous sommes allés au spectacle Blues sur Seine. Les messieurs étaient habillés en noir. Ils nous ont chanté trois chansons dont la panthère rose. Les lumières changeaient de couleurs.
Ils ont fait des blagues avec un dessin de moustique. L’un d’eux nous l’a montré pendant que l’autre soufflait dans un sifflet pour faire le bruit du moustique. Ils nous ont expliqué l’histoire du blues.
Voici quelques dessins et photos souvenirs.

Portfolio automatique :