Vous êtes ici : Accueil > 07 Souvenirs... Souvenirs... > 074 - Année 2011-2012 > 0742 - Cycle 2 > Passeur de livres ... la suite !
Publié : 18 juin 2012

Passeur de livres ... la suite !

Le pingouin et les animaux polaires.
Inspiré de La Chenille et les animaux sauvages de Laura Rosano.
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce matin-là, l’ours blanc est parti pêcher du thon pour le manger à midi.
 
Il rentre chez lui, quand tout à coup il voit des empreintes dans la neige.
 
Il suit les traces, elles mènent jusqu’à son igloo. Elles font même le tour
 
Il ne rentre pas dans son igloo car il a peur.
 
«  Mais qui a bien pu rentrer dans ma maison ?
 
- Je suis la grosse voix, le monstre qui écrabouille la baleine et je réduis l’éléphant de mer en bouillie.  »
 
L’ours polaire se rend au café du Pôle Nord et il demande au phoque :
«  Viens chez moi, tu peux m’aider ? car il y a un monstre énorme qui fait de la pâtée avec l’éléphant de mer et qui est capable d’écrabouiller la baleine !  »
 
Mais le phoque s’enfuit car il a peur : «  S’il écrabouille la baleine !  » dit-il.
L’ours demande au loup blanc qui vient à l’entrée de l’igloo.
 
«  Je suis le loup musclé, je suis très fort. Tu n’as rien à faire chez mon copain l’ours polaire. Sors de sa maison !  » 1
 
Et le pingouin répond :
«  Je suis la grosse voix, j’écrabouille la baleine et je réduis l’éléphant de mer en miettes ! 
- S’il est capable d’écraser un animal plus gros que moi, il peut m’écrabouiller ! »Il s’enfuit et court chercher l’éléphant de mer.
 
A lui aussi le pingouin répond avec une grosse voix. L’éléphant de mer tremble de peur, il s’évanouit. Puis il rouvre les yeux et court tout raconter à sa femme.
 
L’ours décide de se jeter à l’eau et nage jusqu’à la baleine qui regardait tranquillement la télévision au fond de l’eau.
 
«  Il y a un monstre qui dit qu’il écrabouille la baleine chez moi.  »
 
Alors , elle se met en colère et va voir ce qui se passe. Elle s’appuie sur la banquise et parle au monstre de l’igloo.
 
«  Oh ! là ! là ! s’il écrabouille une baleine, cela veut dire qu’il peut m’écraser et faire de moi de la bouillie.  » Elle décide de retourner bien vite au fond de l’eau, tranquille devant la télé.
 
L’ours va alors chercher l’orque. Il tremble de peur car tout le monde a peur de l’orque. 2
«  Toi, Orque, qui est le plus fort, viens, je crois qu’il y a un monstre dans ma maison.  »
 
Alors, l’orque crie : «  Je suis le plus fort, je n’ai pas peur de celui qui écrabouille la baleine et l’éléphant de mer. Je suis capable de manger tous les animaux avec mes dents pointues.  » Et il tape un grand coup dans l’eau avec sa nageoire.
 
Maintenant, le pingouin tremble de peur en entendant cela. Il sort de l’igloo et dit : «  Je ne suis que le pingouin, ne me mange pas.  »
 
Tous les animaux arrivent et rient d’avoir eu peur d’un si petit pingouin.
 
Texte collectif, dicté à l’adulte, des classes de C.P.A . de madame Jeannot et des G.S. de madame DiMartino de l’école Ferdinand Buisson de Limay dans le cadre de l’action passeurs de livres.
 
Farah, Lorane, Amalia, Yanis, Stéphanie, Chahinèze, Apollyne, Cindy, Pascal, Schawn, Matti, Gustavo, Karim, Salma, Manel, Emma, Lucas, Chloé, Kamissa, Mirine, Kaina, Lenny, Nathan, Moussa, Sohayb.
 
Bastien, Estelle, Aaron, Meriem, Booba, Imène, Quantin, Tanina, Sherley, Lucie, Claire-Amélie, Adhithian, Killian, Agnès, Ilyès,Bilal, Iliesse, Noa, Soukayna, Franck, Eymène, Emma.
 
 
 3

Portfolio automatique :