Vous êtes ici : Accueil > 07 Souvenirs... Souvenirs... > 077 - Année 2014-2015 > 0773 - Cycle 3 > Participation au concours "Feu mystérieux en Australie"
Publié : 24 mars 2015

Participation au concours "Feu mystérieux en Australie"

Nous avons reçu le 1er chapitre d’une histoire intitulée "Feu mystérieux en Australie". Nous devions la lire puis en inventer la suite et l’écrire sous forme d’une pièce de théâtre.

Voici notre création, après de nombreuses heures de travail :

Résumé : Tom et Julien sont correspondants. Tom a passé du temps en France chez Julien. Maintenant c’est au tour de Julien d’aller en Australie. Malheureusement, lorsqu’ils arrivent chez Tom, la police est là : Allister Mc Ewann accuse le père de Tom d’avoir mis le feu à sa ferme. Les deux hommes se battent.

Scène 1
Les policiers, Allister Mc Ewann, Jonathan O’Really, la mère de Mc Ewann, l’assassin

Les policiers : Arrêtez ! Vous n’allez pas vous battre ! On reprendra l’enquête demain.
Jonathan  : Moi je vais en parler à ma femme !
Allister appelant ses parents : Allô, maman, ma ferme a brûlé, est-ce que je pourrais dormir chez toi ?
La maman d’Allister : Oui d’accord. Mais qu’est-ce qui s’est passé ?
Allister  : On en parlera ce soir. Il raccroche.
La nuit chez les parents d’Allister
L’assassin qui vient de tuer Mc Ewann : Et hop, ciao bye bye Mc Ewann.

Scène 2
Les policiers, Jonathan O’Really, Mme O’really, l’assassin

Les policiers qui enquêtent sur le meurtre de Mc Ewann : Ah ! Une arme chez Jonathan O’ Really. Amenez-le au poste.
Au poste de police
Les policiers : Que faisiez-vous hier soir à minuit ?
Mme O’Really entre  : Bonjour, j’ai quelque chose à vous montrer.
Les policiers : Oui, quoi ?
Mme O’Really : Tenez, regardez cette vidéo et relâchez Jonathan, c’est la vidéo surveillance des caméras que nous avons installées chez nous.
Les policiers visionnant la vidéo : On voit bien que Jonathan est en train de dormir et que quelqu’un encagoulé entre déposer une arme dans la maison.
A Jonathan  : D’accord ce n’est pas vous le coupable, vous pouvez rentrer chez vous tranquillement.

Scène 3
Les policiers, le vendeur de couteaux

Au poste de police
Un policier : J’ai étudié le poignard. Ce type de couteau n’est vendu que dans une seule boutique. Allons-y.
Dans la boutique de couteaux
Les policiers : Bonjour monsieur, c’est la police. Est-ce que vous pouvez me donner la liste de vos clients de la semaine dernière ?
Le vendeur : oui pourquoi ?
Le policier : parce qu’il y a un de vos clients qui a acheté un de vos couteaux pour poignarder quelqu’un.
Le vendeur donne sa liste et ajoute : J’ai vu quelqu’un qui me semblait bizarre, il avait une cagoule noire qui dépassait de sa poche. Il s’agit de Skiving Wilson.
Les policiers le notent et s’en vont pour interroger les clients.
Les policiers : Au revoir et merci pour votre aide.

Scène 4
Julien, Tom, M. et Mme O’Really

Tom  : Papa, maman, pouvons-nous aller à la bibliothèque pour nous changer les idées ?
Mme O’Really : D’accord, ça nous ferait peut-être du bien.
Jonathan en soupirant : Bon d’accord.
Ils arrivent à la bibliothèque.
Julien en marchant vers les livres de sciences : Waw ! Il y a beaucoup de livres de sciences. Tom, viens voir ça !
Les enfants impressionnés, avancent et trébuchent sur un câble, tombent sur un mur qui se met à pivoter : Au secours !
Les parents affolés  : Où êtes-vous ?
Les enfants : A la rubrique sciences.
Les parents : On arrive !
Ils entrent dans le passage secret.
Julien  : Regardez, un agenda sur cette table !!!

Scène 5
Julien, Tom, M. et Mme O’Really, l’assassin

Tom feuilletant l’agenda : Maman, papa, j’ai trouvé un indice !
Mme O’Really : Que se passe-t-il ?
Julien  : Regardez, à la date d’hier il y a écrit « Tuer Allister Mc Ewann ».
Jonathan  : S’il y a l’agenda de l’assassin, c’est sûrement sa cachette secrète.
Tom  : Il anime une réunion à 14h sur l’art de camoufler une scène de crime. A 14h nous sommes libres, nous pourrons y aller.
Bruits de pas de l’assassin.
Les parents en chuchotant : Cachez-vous !
L’assassin ne remarquant rien : J’ai trouvé mon agenda, en route !

Scène 6
Julien, Tom, M. et Mme O’Really, l’assassin, un inspecteur de police

En sortant de la bibliothèque
Julien et Tom en chœur : Suivons-le, il va nous conduire à la réunion.
Tom en chuchotant : Papa, appelle la police ! Elle nous aidera !
Jonathan en chuchotant : Allô, monsieur O’Really à l’appareil. Nous avons trouvé le tueur.
Policier  : Allô, oui, vous avez trouvé le tueur ?
Jonathan en chuchotant : Oui, il fuit !
Policier impressionné  : Ok, on arrive ! Mais où ?
Jonathan  : A Sydney, 3 rue des coquillages.
Policier rapidement  : D’ac !
Les policiers arrivent au batiment, ils courent.
L’assassin : Bon, je suis presque arrivé !
Mme O’Really en chuchotant : N’ayez pas peur les enfants !
La police discrètement  : Nous allons encercler le bâtiment.
L’assassin : J’espère que « l’art de camoufler une scène de crime » va apprendre des choses à mes semblables.
Tom chuchotant  : Allez, venez, on le suit !
Jonathan  : Oui, ok mais il faut se cacher…
Julien  : Regardez, j’ai trouvé une cachette !
Mme O’Really : D’accord, allez les garçons !
Jonathan  : Il commence à parler, écoutez.

Scène 7
Les policiers, l’assassin

Pendant la réunion
Un policier : Tous en place, encerclons le bâtiment. Quand vous entendez mon signal, vous encerclez le tueur... A la fin de la réunion, tout le monde s’éloigne Maintenant ! Les enfants et les O’Really observent la scène de loin.
Skiving Wilson : Mais qu’est-ce que j’ai fait ?
Les policiers : On retourne au poste et tu vas tout avouer.
Skiving Wilson : Mais j’ai rien fait.
Les policiers : N’essaie pas de faire ton innocent, tu as tué Mc Ewann !

Scène 8
L’assassin, les policiers


Au poste de police
Skiving Wilson : Mc Ewann me devait de l’argent suite à un pari. Plusieurs mois se sont écoulés sans que Mc Ewann …
La police : STOP ! Le tuer pour un pari ?
Skiving Wilson : oui mais Mc Ewann était un mauvais joueur.
La police : Ce n’est pas une raison pour tuer monsieur Mc Ewann.
Skiving Wilson : Il me devait 1000 dollars.
La police : Pourquoi faire un pari si vous saviez qu’il était mauvais joueur ?
Skiving Wilson : Oui, mais il avait dit que s’il perdait, il me devrait 1000 dollars.
La police : Ne refaite plus jamais ça !! Vous irez au tribunal mais en attendant je vous emmène en prison.

Scène 9
Julien, Tom, les policiers

Un peu plus tard
La police : Merci beaucoup les enfants de nous avoir aidés.
Julien et Tom : De rien, nous aussi nous sommes ravis de vous avoir aidés.

Dix jours plus tard, à l’aéroport de Sydney
Julien  : Je ne veux pas te quitter maintenant Tom mais je suis obligé de rentrer, mes parents vont s’inquiéter. Au revoir Tom. Il part avec une hôtesse.

Une fois en France
Julien  : Je suis enfin arrivé, mes parents vont être contents et je vais leur raconter mes exploits.

 

Et voilà, nous espérons que vous avez fait bonne lecture !

Malheureusement, notre histoire n’a pas été sélectionnée parmi les 8 lauréats. Nous sommes déçus car nous avons beaucoup travaillé mais avec un peu de recul nous pensons que c’est parce que notre histoire n’a pas trop de rapport avec le titre.